top of page

Message de l'AAPPMA de l'Albarine.

Pour vous informer et compléter le précédent article, l'aappma a décidé, en partenariat avec la fédération de pêche de l'Ain, et puisqu'il ne se passe absolument rien ailleurs à ce sujet, d'effectuer, avec l'appui d'un bureau d'étude, une synthèse qui prouve que l'Albarine est dans un état fonctionnel, et qu'avec la présence des oiseaux piscivores précités, ce bon état est en train de péricliter ! Le bassin versant de l'Albarine dispose de multiples études qui relatent et qui reflètent son potentiel piscicole actuel. Mais pas que. Ces études reflètent également la bonne qualité de l'eau, ses bonnes notes concernant nos populations d'invertébrés, etc...le but est de synthétiser tout cela, en corrélation avec les résultats des pêches électriques. Faire le parallèle et attester que ce sont bien les oiseaux piscivores qui mettent à mal et déconnectent la chaîne alimentaire sur le bassin versant de l'Albarine.

Vous savez bien qu'aujourd'hui les gens de terrain sont des bons à rien, que leurs paroles ne vaut pas ou plus grand chose, et que seul compte...les études ! Par contre, chez nous, on se questionne tout de même sur le fait que lorsque les gestionnaires des oiseaux avancent des chiffres, on les croit, et quand les pêcheurs avancent des chiffres ou des vérités, on les prend pour des menteurs. Vous nous direz, tant mieux pour ceux que l'on écoute !

Mais au delà de l'aspect juridique, quand on veut faire de la plomberie, on prend un plombier, et bien dans le monde de l'environnement, quand on veut savoir comment se porte la rivière et ses habitants, on ne demande pas aux pêcheurs ou on ne les croit pas ! Vous nous direz, 30 années passées au service de la rivière 365 jours par an, n'apportent aucune vision des choses, aucune compétence, aucune force de propositions, c'est bien connu ! Vous avouerez tout de même que le paradoxe est fort. Remarquez, si on croyait que les pêcheurs pouvaient se sentir soutenus par d'autres instances concernant cette problématique, (et malheureusement il y en a d'autres), il nous semble qu'après nous avoir fait croire que l'on était des partenaires incontournables, on est plutôt des empêcheurs de tourner en rond ! Nous avons bien quelques soutiens, mais tout de même... Bientôt quinze ans que les premiers harles sont apparus, autant d'années d'inactions, et il faut être au pied du mur pour faire bouger les choses. Idem pour les cormorans, où cette décision juridique nous pendait au nez lorsque l'on voyait tomber depuis pas mal de temps déjà, certains arrêtés de tirs dans certains départements. On voit où on en est aujourd'hui, et ces oiseaux noirs sillonnent à nouveau nos rivières, anéantissant des années de travail ! Et le pire, c'est les sommes colossales d'argent dépensées pour redynamiser biologiquement le bassin versant, des millions d'euros (oui vous avez bien lu, des millions d'euros !) pour en arriver là !

Bref...ceci dit, l'aappma a mis en place un carnet de capture afin de comptabiliser vos prises sur différents secteurs de la rivière, depuis l'année dernière. Ces résultats seront essentiels dans les données qui nous serviront à démontrer l'impact des oiseaux piscivores sur notre rivière. (Pour ce qui est de son fonctionnement nous vont en reparlerons prochainement, pour ceux qui ne l'avait pas utilisé en 2022).

Alors, il est très important que chacun s'implique dans cette démarche. Elle est essentielle pour l'avenir de la pêche certes, mais elle est aussi essentielle pour le devenir des poissons emblématiques qui la composent. Vous l'aurez compris, on est motivé pour sauver ce qui peut l'être, c'est à dire nos milieux et notre loisir, mais pour reprendre une citation connue des hommes de cœur : "On compte sur vous" !

2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Fêtes de la Chartreuse.

Bonjour, A l'occasion des Fêtes de la Chartreuse, depuis 3 saisons, nous réalisons des analyses physicochimiques. Mercredi 15 mai, le beau temps n'était pas au rendez-vous et après les prélèvements de

2 comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
Marcel Guittat
Marcel Guittat
20 de jan. de 2023

Cette étude est importante pour l’avenir de nos cours d’eau en bon état fonctionnel.

Mais combien de temps pour réaliser une telle étude ?

Une telle étude devra mettre en évidence les effets conjugués du changement climatique et la prédation des oiseaux piscivores sur l’écosystème de nos rivières.

Il faudra aussi défendre les résultats de cette étude devant les tribunaux, la LPO gagne du terrain grâce en partie à la compétence de ses avocats.

Le chemin sera long, mais il a le mérite d’être entrepris.


Curtir
Phil Rdf
Phil Rdf
20 de jan. de 2023
Respondendo a

si la FNPF en place de financer le tour de France consacrait notre argent à payer de bons avocats, des bons, des teigneux! pour défendre nos rivières ..........

Curtir
bottom of page