Tenez vous informé avec notre newsletter

Facebook

AAPPMA Saint Laurent du Pont

Tél : 06 47 74 16 34

Administratif :

aappma@lespecheursduhautguiers.fr
 

Gardes pêche :

gardes@lespecheursduhautguiers.fr

 © Julien Pouille photographies - tous droits réservés

PATRIMOINE NATUREL

Le massif de la Chartreuse est une richesse exceptionnelle pour la vie aquatique.

Située géologiquement dans la partie sud du massif, la vallée du Guiers-mort dans le département de l'Isère dispose des ressources caractéristiques des formations karstiques de moyenne montagne. 

 

Création de plusieurs millions d’années, le massif calcaire de la Dent de Crolles connaît un vaste réseau souterrain long de plus de 50km et cueille par infiltration les eaux de surface du territoire pour former finalement le cours principal du bassin versant. 

 

Au dessus de la commune de Perquelin, à 14OOm d’altitude, la rivière naît d’une exsurgence karstique typique et s’écoule en un petit torrent de montagne à travers des gorges pittoresques et une plaine plus calme. Elle traverse ainsi les communes de St Pierre de Chartreuse, St Laurent du Pont et Entre deux Guiers avant de rejoindre le Guiers Vif, rivière jumelle de la limite nord du massif. 

 

Le Guiers qui perd son titre de Vif ou de Mort, résulte alors de la confluence des deux rivières principales du bassin versant. Son cours devient plus large et sa pente est plus douce avant de se précipiter à nouveau dans les gorges de Chailles qui délimitent la fin du haut plateau du Guiers. À l'embouchure du Guiers-mort et du Guiers-vif, la rivière devient limitrophe des départements de l'Isère et de la Savoie.

 

Cours d'eaux pures et limpides des massifs calcaires, le Guiers est une source de vie où les poissons ont trouvé un milieu adapté et d'une richesse assez exceptionnelle pour en assurer le développement.

FAUNE SAUVAGE

Espèces piscicoles emblématiques en France, la truite fario et l'ombre commun font l'objet d'une attention particulière de la part des pêcheurs mais aussi des scientifiques.

NOS TRUITES FARIO

Toutes les truites de notre domaine sont issues de la reproduction naturelle car aucune introduction n’a été réalisée depuis 15 ans. Le Guiers est un affluent en rive gauche du Rhône et ses truites présentent naturellement le patrimoine génétique du bassin méditerranéen.

Sur nos deux secteurs aval, les années de déversements intensifs et les pollutions mortelles ont supprimé ou perturbé la génétique pure. On parle alors de truites de souche fonctionnelle, c’est à dire, des sujets qui ont un comportement sauvage et qui se reproduisent seuls dans le milieu naturel mais dont le patrimoine génétique est introgressé par la souche atlantique, issue des piscicultures.

Toutefois, les résultats d'études scientifiques ont permis de mettre en évidence une population autochtone de souche méditerranéenne d’importance sur le cours principal du Guiers-mort.

Celle-ci présente un intérêt majeur et un enjeu de conservation et de restauration important. Une richesse exceptionnelle à préserver et qui mérite toute notre attention.

LA TRUITE FARIO

Espèce reine de nos ruisseaux et rivières d’altitude, la truite fario est un poisson puissant qui évolue dans les courants forts et plus faibles. Elle est présente sur tout notre domaine. 

NOS OMBRES COMMUN

Du fait de la situation géographique de notre secteur et de la présence des gorges de Chailles, canyon abrupt au dénivelé important entre le bassin du Rhône et notre domaine, la présence naturelle de l'ombre commun n'est pas avérée sur le haut plateau du Guiers.


Sa présence est le fait de tentatives d'introduction dans les années 1970 des AAPPMA pour diversifier le peuplement piscicole du Guiers d'une part, et offrir un intérêt supplémentaire au pêcheur désireux de trouver du poisson actif et de belle taille.

L'opération fut un succès pendant plus de 30 ans mais l'espèce a peu à peu vu sa population diminuer du fait de sa fragilité face aux facteurs naturels limitant comme les fortes crues, la baisse des débits moyens, la qualité de l'eau et une pression de pêche importante.

 

Quelques rares zones sont toutefois bien peuplées et de beaux sujets au comportement territorial sont toujours présents. Une richesse halieutique intéressante qu'il est important de préserver et qui mérite notre plus grand respect.

L'OMBRE COMMUN

Ce très beau poisson a un corps fusiforme, élancé et recouvert de grandes écailles.

Il est doté d'une petite bouche légèrement inclinée vers le bas et d'une tête pointue. La nageoire dorsale caractéristique, haute et longue lui vaut parfois le nom de "porte étendard". La nageoire caudale est plutôt petite et largement échancrée.