Rechercher

La vision étriquée des canons et autres usines à neige

Mis à jour : 8 févr. 2019

Boire ou skier, faudra t-il bientôt choisir ?

Un article qui met en avant l'entêtement du développement économique au détriment de la ressource en eau, pourtant bien vitale.


Complément d'article, le 07/02/2019 : actualisation de la "note de positionnement" du pôle montagne de la FRAPNA : l' AURA (article ici)

Étude ici http://www.eauxglacees.com/IMG/pdf/Note_de_positionnement_neige_artificielle_-_Pole_montagne_FNE_AURA_decembre_2018_--.pdf


A noter que la commune de Saint Pierre de Chartreuse est citée comme exemple en fin d'article. Un éclairage dont on ne peut se venter... Mais tirer des conclusions.


Avant de vous partager l'article en question, nous vous proposons ci-dessous le commentaire pertinent de Mme Maillard Agnès:


" Sachant que 10 % de la population française pratique le ski (essentiellement dans les couches privilégiées de la population), la question d’assoiffer tous les autres pour leurs seuls loisirs ne devrait pas plus se poser que pour celle des 800 et quelques golfs qui, en France, servent les mêmes privilégiés tout en gaspillant l’équivalent de la consommation en eau de 12 500 ménages… chacun ! Tout comme le tout TGV qui concentre les moyens de la SNCF sur 12 % de la population (plus ou moins les mêmes que ceux qui vont au ski et jouent au golf !) au détriment de la mobilité de tous les autres.


Ce que racontent ces gaspillages, c’est moins une crise écologique que l’appropriation des moyens collectifs par une élite prédatrice qui n’a de cesse de creuser toujours plus les inégalités à son seul profit.


Par ailleurs, les canons à neige ne sont que la face émergée d’un problème local bien plus lourd à terme : le fait que de construire et entretenir ce type d’infrastructures pour les loisirs d’une toute petite minorité n’est rigoureusement pas rentable pour les communes montagnardes et compromet leur survie financière à très court terme. Les canons à neige ne sont qu’un énième surinvestissement dans une cavalerie contre la faillite qui ne pourra que se terminer dans le mur financier, avec des conséquences bien lourdes pour les populations locales, comme en témoigne la dernière décision de la commune d’Artouste dans les Pyrénées."


Exemple concret en Chartreuse et la gestion désastreuse de l'ancien maire de St Pierre de Chartreuse, petite station de ski familiale qui s'est offert un nouveau télésiège et des canons à neige, et qui a bien du mal à ouvrir ses pistes ces dernières années...

http://www.chartreusedynamique.org/2015/08/la-commune-de-saint-pierre-de-chartreuse-condamnee-par-la-chambre-regionale-des-comptes-a-verser-plusieurs-centaines-de-milliers-d-e


Nouvel article, le 12/02/18

https://www.lequipe.fr/Adrenaline/Ski-freeride/Actualites/Rechauffement-climatique-les-stations-francaises-des-alpes-dans-le-viseur-de-la-cour-des-comptes/873764


Nouvel article, le 25/02/18

http://www.leparisien.fr/environnement/rechauffement-climatique-la-neige-artificielle-pointee-du-doigt-25-02-2018-7578039.php

Tenez vous informé avec notre newsletter

Facebook

AAPPMA Saint Laurent du Pont

Tél : 06 47 74 16 34

Administratif :

aappma@lespecheursduhautguiers.fr
 

Gardes pêche :

gardes@lespecheursduhautguiers.fr

 © Julien Pouille photographies - tous droits réservés