top of page

Une très bonne nouvelle.

Etude Stratégique de la Ressource en Eau et des Besoins dans le Contexte du Changement Climatique.

Voilà des années que cette étude est demandée pour toutes les raisons que vous connaissez.

Dans le cadre du contrat de bassin Guiers – Aiguebelette – Bièvre – Truison, le SIAGA est maitre d’ouvrage de l’action B2-1-1 « Etude stratégique de la ressource en eau et des besoins dans le contexte du changement climatique ».

L’objectif est de réaliser un diagnostic précis de l’ensemble des prélèvements et usages de l’eau sur le territoire, de quantifier les besoins des milieux aquatiques, et de caractériser les évolutions possibles de ces différents termes du bilan hydrique et du territoire, en intégrant l’influence du changement climatique et prospective socio-économique, afin de définir un Projet de Territoire pour la Gestion de l’Eau (PTGE) du bassin versant du Guiers.


Tous les acteurs : qu’ils soient élus, simples citoyens (pêcheurs ou non), agriculteurs, industriels, responsables d’associations qui touchent à l’environnement attendaient cette étude sur les prélèvements avec beaucoup d’intérêts.


Cette étude sera réalisée par le Bureau d’Etudes BRL ingénierie.


Etude stratégique de la ressource en eau, bien identifier la ressource en eau sur le territoire et identifier les volumes prélevables.

Essayer tous ensemble de partager cette ressource en eau.

Tous ensemble, de construire ce projet pour partager l’eau avec les différents acteurs, que le milieu aquatique soit moins vulnérable vis-à-vis de la pression anthropique et du changement climatique.


Que tous les acteurs du territoire puissent participer à la construction de cette étude.

Le travail va consister :

· Comptabiliser les volumes prélevables.

· Que devons-nous laisser dans les cours d’eau pour assurer la vie biologique de ceux-ci.

· Etudes du débit biologique pour les cours d’eau.

(Cette étude portera sur la totalité du bassin).


Le Bureau d’étude va travailler avec les représentants des différents acteurs y compris les représentants des associations de pêche.

Le bureau d’étude est basé dans le sud de la France, environ 200 personnes, il connait très bien la question de la ressource en eau.


Première étape :

· S’assurer que les besoins en eau prélevés par les différents acteurs, population, agriculture et industrie soient compatibles avec la biologie des milieux aquatiques.

· Adapter le partage de la ressource en eau pour laisser un débit biologique suffisant pour assurer la vie dans les cours d’eau.


Je n’en crois pas mes oreilles, c’est merveilleux et je pense tout de suite au Merdaret à saint Joseph de Rivière. Le partage de la ressource en eau, enfin un discours écoresponsable.


Discuter collectivement des problèmes et des enjeux que chacun va rencontrer dans les années à venir, situation de crise comprise.

Se préparer dans les années à venir à un monde différent par rapport au changement climatique.

Comment faire face à l’augmentation des débits prélevé.

Revoir les autorisations sur les volumes prélevés et éventuellement les modifier.


IL nous faudra être attentifs : Le monde politique n’a pas forcément les mêmes intentions au sujet du partage de la ressource en eau, leur priorité est de fournir de l’eau potable à leur population, ils n’ont pas le choix.


Quel équilibre à trouver face au changement climatique et à une pression anthropique grandissante ?

Les associations comme les nôtres, qui défendent la biodiversité, seront attentives pour que cette étude ne finisse pas comme bon nombre d’entre elles au fond d’un tiroir…


Marcel Guittat










0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Fêtes de la Chartreuse.

Bonjour, A l'occasion des Fêtes de la Chartreuse, depuis 3 saisons, nous réalisons des analyses physicochimiques. Mercredi 15 mai, le beau temps n'était pas au rendez-vous et après les prélèvements de

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page